Rosé CP SV 2.png

ROSÉ 2020

 

Encépagement – Syrah et Grenache compose ce millésime

Sol – Argilo-calcaire à cailloutis et grès argileux dont une partie est en coteaux.

Climat – Méditerranéen aux influences continentales : tempéré par une altitude de 300 mètres et la présence, au sud, des massifs du Mont Aurélien et de la Sainte Baume qui isolent notre vignoble des influences maritimes. 

La montagne Sainte Victoire, au nord-ouest, nous protège des excès du Mistral et des rigueurs de l’hiver.

Vinification. Elle débute souvent par une macération pelliculaire de quelques heures, à basse température. La fermentation alcoolique dure plusieurs semaines.

Élevage – En cuves, sur lies fines. L’assemblage des cépages se déroule un mois, à l’issue de plusieurs dégustations faites en collaboration avec nos œnologues.

 

Commentaire de dégustation – Robe élégante, rose pâle, nuance litchi. Un nez gourmand qui s’ouvre sur des notes de petits fruits rouges, de pêche, de litchi et qui offre quelques nuances d’épices douces. La bouche est équilibrée et harmonieuse marquée par des notes de fraise et de framboise soutenues par une fraicheur parfaitement dosée.

Rosé CDP 2_.png

ROSÉ 2020
 

Encépagement – Syrah, Grenache, Cinsault, Cabernet-Sauvignon et Vermentino.

Sol – Argilo-calcaire à cailloutis et grès argileux dont une partie est en coteaux.

Climat – Méditerranéen aux influences continentales : tempéré par une altitude de 300 mètres et la présence, au sud, des massifs du Mont Aurélien et de la Sainte Baume qui isolent notre vignoble des influences maritimes. La montagne Sainte Victoire, au nord-ouest, nous protège des excès du Mistral et des rigueurs de l’hiver.

Vinification – Elle débute souvent par une macération pelliculaire, à basse température. La fermentation alcoolique dure plusieurs semaines à basse température.

Élevage – En cuves, sur lies fines. L’assemblage des cépages, se déroule à l’issue de plusieurs dégustations.

 

Commentaire de dégustation. D’une couleur rose pâle nuance litchi aux reflets de pêche. Un nez intense dominé par les arômes de pomelo, de fruits à chair blanche et de fruits rouges avec une pointe de minéralité.

La bouche est charnue et équilibrée. Les notes de groseille et d’agrumes soutiennent une belle longueur tenue par la fraicheur et la minéralité.

blanc cdp 2.png

BLANC 2020

 

 

Encépagement – 100% Vermentino. « Rolle »

Climat – Méditerranéen aux influences continentales : tempéré par une altitude de 300 mètres et la présence, au sud, des massifs du Mont Aurélien et de la Sainte Baume qui isolent notre vignoble des influences maritimes. La montagne Sainte Victoire, au nord-ouest, nous protège des excès du Mistral et des rigueurs de l’hiver.

Vinification – Elle commence par une macération pelliculaire de 6 heures, à une température proche de 10°C. Le pressurage est effectué à l’aide de deux pressoirs pneumatiques à cages fermées qui permettent de respecter au mieux la vendange et les moûts. La fermentation alcoolique dure un mois, à température régulée entre 13 et 16°C environ.

Élevage – En cuves, sur lies fines.

Commentaire de dégustation
Robe jaune pâle et brillante aux reflets verts. Belle complexité sur des notes de fruits à chair blanche (poire william, pêche blanche) et de chèvrefeuille. 

La dégustation révèle de l'élégance et une belle ampleur pour finir tout en délicatesse sur des notes de calisson.

rouge%20cdp%20sv%202_edited.png

ROUGE 2019


 

Encépagement – A majorité syrah, complété de grenache.

Sol – Argilo-calcaire, caillouteux, exposé sud en coteau et « restanques ».

Climat – Très méditerranéen, tempéré par une altitude de 300 m et la présence de la Sainte-Victoire, barrière rocheuse qui protège notre vignoble des excès du Mistral et des rigueurs de l’hiver.

Vinification – La fermentation alcoolique a duré une douzaine de jours, avec de légers remontages quotidiens. La fermentation malolactique s’effectue entre novembre et décembre.

Élevage – En cuve, jusqu’à la mise en bouteille un an plus tard.

 

Commentaire de dégustation -

D'un rouge rubis aux reflets grenats intenses, il s'exprime sur la fraicheur puis des notes de cassis, de mûres et d'épices. Sa structure tannique est agréable , sans excès, avec une belle acidité révélant une aptitude au vieillissement.

Pourcieux Rouge 2015_.png

ROUGE 2015


Médaille d’argent au concours des vins ELLE à table 2017

Encépagement – A majorité syrah, complété de grenache. 

Sol – Argilo-calcaire, caillouteux, exposé sud en coteau et « restanques ».

Climat – Très méditerranéen, tempéré par une altitude de 300 m et la présence de la Sainte-Victoire, barrière rocheuse qui protège notre vignoble des excès du Mistral et des rigueurs de l’hiver.

Vinification – La fermentation alcoolique a duré une douzaine de jours, avec de légers remontages quotidiens. La fermentation malolactique s’effectue entre novembre et décembre.

Élevage – En cuve, jusqu’à la mise en bouteille un an plus tard.

Commentaire de dégustation. Ce vin est de couleur rouge rubis avec reflets grenat. Le nez, d’une belle intensité, s’exprime sur des notes épicées complexes – cannelle, poivre blanc, gingembre – des notes de fruits rouges confiturés – cassis, framboise – et quelques notes torréfiées. La bouche, est équilibrée et structurée avec des tanins bien fondus. Les notes de fruits rouges, d’épices douces et toastées sont très présentes et assurent une finale riche et élégante. C’est un vin généreux avec une belle persistance. A déguster sur un carré d’agneau, un filet de bœuf, un magret de canard…

Pourcieux Rouge 2015.png

ROUGE 2001

• Médaille d’argent Paris 2003


 

Encépagement – Cette cuvée « grand millésime » est issue, 90% de syrah d’une seule parcelle, âgée de plus de trente ans, complétée de grenache et de cabernet-sauvignon. 

Sol – Argilo-calcaire, caillouteux, exposé sud en coteau et « restanques ».

Climat – Très méditerranéen, tempéré par une altitude de 300 m et la présence de la Montagne Sainte-Victoire, barrière rocheuse qui protège notre vignoble des excès du Mistral et des rigueurs de l’hiver.

Vinification – La fermentation alcoolique dure entre 15 à 18 jours avec alternance de remontages et délestages.

Élevage – Mis en barriques de chêne français, pour un élevage de 24 mois. Après assemblage et dégustation, le vin est embouteillé puis stocké dans les anciennes caves sous le château pour encore 2 ans.

Commentaire de dégustation.
Ce vin, est de couleur rubis avec de légers reflets tuilés. Au nez ce vin se caractérise par son intensité et sa complexité, avec des notes d’épices, vanille, muscade, puis des notes de cuir et de fruits à l’eau de vie. En bouche on découvre un vin charnu, avec des tanins fondus. Les notes de cacao, tabac, fruits confiturés assurent volume et ampleur. Ce vin est à boire maintenant.

 Il est la parfaite expression de son terroir et révèle une grande maitrise de la vinification et de l’élevage. Très agréable actuellement, vous l’apprécierez sur des viandes rouges, un cuissot de chevreuil, une bécasse, de la charcuterie ou avec un bon plateau de fromages.

Pourcieux Rouge 2003.png

ROUGE 2003


 

Encépagement – 90% de syrah d’une seule parcelle, âgée de plus de trente ans, 

complétée de grenache et de cabernet-sauvignon. 

Sol – Argilo-calcaire, caillouteux, exposé sud en coteau et « restanques ».

Climat – Très méditerranéen, tempéré par une altitude de 300 m et la présence de la montagne Sainte-Victoire, barrière rocheuse qui protège notre vignoble des excès du Mistral et des rigueurs de l’hiver.

Vinification – La fermentation alcoolique dure entre 15 à 18 jours avec alternance de remontages et délestages.

Élevage – Après fermentation malolactique, ce vin a été mis en barriques de chêne français, dont un tiers de barriques neuves, pour un élevage de 24 mois. Après assemblage et dégustation, le vin est embouteillé puis stocké dans les anciennes caves sous le château pour encore 2 ans.

Commentaire de dégustation. 
Ce vin, est de couleur rubis avec de légers reflets tuilés. Au nez ce vin se caractérise par son intensité et sa complexité, avec des notes d’épices, vanille, muscade, puis des notes de cuir et de fruits à l’eau de vie. En bouche on découvre un vin charnu, avec des tanins fondus. Les notes de cacao, tabac, fruits confiturés assurent volume et ampleur. Ce vin est à boire mais il devrait atteindre son apogée en 2025. Il est la parfaite expression de son terroir et révèle une grande maitrise de la vinification et de l’élevage. Très agréable actuellement, vous l’apprécierez sur des viandes rouges, un cuissot de chevreuil, une bécasse, de la charcuterie ou avec un bon plateau de fromages.