+33 4 94 59 78 90 chateau@pourcieux.com

Au sommet. Le Château appartient depuis son origine à la famille du Marquis d’Espagnet dont plusieurs membres occupèrent la charge de Conseiller au Parlement de Provence. Depuis 1986, Michel d’Espagnet perpétue la tradition familiale et assure les destinées du domaine, venant de planter 2 ha supplémentaires de Rolle.
Le vignoble, d’une superficie actuelle de 28 ha, est composé de 5 cépages différents dont les trois principaux sont : Syrah à petits grains pour 47%, Grenache noir pour 33% et Cinsault pour 6%, puis les cépages secondaires, le Cabernet-Sauvignon et le Rolle. Vignoble cultivé et entretenu de façon traditionnelle, les vignes sont labourées 4 à 5 fois par an. La fumure est apportée après récolte. Elle se compose uniquement de matières organiques et en aucun cas d’engrais chimiques.
Beau Côtes-de-Provence rouge 2015, qui développe une bouche charnue, un très joli vin de robe rubis, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins bien fondus mais bien présents.un vin de garde comme le montre ce remarquable 2011, riche en couleur comme en charpente, tout en finesse d’arômes (cerise noire, groseille, poivre), de robe intense, typé, tannique, associant structure et finesse.
Superbe cuvée Grand Millésime rouge 2003, 95% de Syrah d’une seule parcelle, âgée de plus de trente ans, complétée de Grenache et de Cabernet-Sauvignon, argilo-calcaire, caillouteux, exposé sud en coteau et restanques…, le tout donnant ce grand vin aux senteurs de sous-bois, d’épices et de mûre, capiteux, où s’harmonisent au palais des connotations de cassis, d’humus et de poivre, médaille d’Argent Paris 2006.
Le Côtes-de-Provence rosé 2016, issu des Syrah, Grenache, Cinsault, Cabernet-Sauvignon et Vermentino, sol argilo-calcaire à cailloutis et grès argileux dont une partie est en coteaux, est un vin de belle teinte, tout en finesse, de bouche suave, aux notes de rose et d’abricot frais, idéal sur des mets épicés.
Beau Côtes-de-Provence blanc 2016, 100% Vermentino, aux notes de pêche avec en finale une pointe de pamplemousse, vif et rond à la fois, bien parfumé, tout en bouche, idéal sur une dorade grillée au thym ou des calamars glacés aux tomates.

Var : le château de Pourcieux, 250 ans d'histoire et de nouvelles ambitions

Dans un terroir niché entre Sainte-Victoire et mont Aurélien qui sent déjà bon le haut Var, Michel d’Espagnet concocte des vins au caractère bien trempé. Le domaine continue d’évoluer et fait construire un nouveau chai au milieu des vignes (au second plan). Photo G.L.

C’est une vénérable maison de vins, tout au bout de l’aire de dénomination sainte-victoire. Depuis 1760, les marquis d’Espagnet ont posé à Pourcieux (Var) leur particule et leur attachement à la terre provençale. Ancien cadre de la Cogema, Michel, le père, 66 ans, a repris les rênes du domaine viticole au mitan des années 80. Il est aujourd’hui rejoint par son fils Rémy, 26 ans, formé en Bourgogne. Le poids de l’héritage et de la tradition ne se sent pas forcément dans l’accueil jovial et brut de décoffrage de Michel d’Espagnet. Mais dans la ligne viticole et l’outil qui va avec, si. Certes, le domaine a toujours évolué techniquement. Mais dans l’espace contraint et biscornu des dépendances du château, en plein centre-village. « On a toujours essayé de faire au mieux, mais ça reste le système démerde, résume vertement Michel d’Espagnet. On s’est habitué à ces conditions de travail, mais en fait, ce sont des conditions épouvantables. »

...

Depuis des années, le château de Pourcieux en tire pourtant des vins remarquables, notamment un rosé à la fois typique des côtes de provence sainte-victoire (quoique toujours vendu sous l’AOC côtes de provence, même si une bonne part du parcellaire relève bien des sainte-victoire), élégant, vif et naturellement aromatique, mais sur une touche légèrement plus vineuse et structurée que nombre de ses collègues. Ce rosé a fait le succès du château, notamment dans la conquête du marché américain dont le domaine est l’un des pionniers provençaux. « Quand j’ai commencé, en 1992, j’envoyais une palette (600 bouteilles, Ndlr) vers les États-Unis, se souvient Michel d’Espagnet. Aujourd’hui, ce sont sept conteneurs de 18 000 bouteilles par an… » « Mais il y a un moment où il faut passer à la vitesse supérieure et accepter d’investir », poursuit le vigneron, sans doute aussi convaincu de faire l’effort car avec l’arrivée de Rémy, la relève des D’Espagnet est assurée.

GUIDE DUSSERT-GERBER DES VINS 2017

♥♥♥♥♥ Le Château appartient de puis son origine à la famille du Marquis d’Espagnet dont plusieurs membres occupèrent la charge de Conseiller au Parlement de Provence. Depuis 1986, Michel d’Espagnet perpétue la radition familiale et assure les destinées du domaine, venant de pnater 2 hectares supplémentaire de Rolle.
Le vignoble d’une superficie actuelle de 28 hectares, est composé de 5 cépages différents dont les trois principaux sont : Syrah à petits grains pour 47%, Grenache noir pour 33% et Cinsault pour 6%, puis les cépages secondaires, le Cabernet-Sauvignon et le Rolle. Vignoble cultivé et entretenu de façon traditionnelle, les vignes sont labourées 4 à 5 fois par an. La fumure est apportée après récolte. Elle se compose uniquement de matières organiques et en aucun cas d’engrais chimiques. 
Parfait sur les gibiers, ce Côtes-de-Provence rouge 2011, riche en couleur comme en charpente, tout en finesse d’arômes (cerises noire, groseille, poivre), de robe intense, typé, tannique, associant structure et finesse. Superbe cuvée Grand Millésime rouge 2003, 95% de Syrah d’une seule parcelle, agée de plus de trente ans, complétée de Grenache et de Cabernet-Sauvignon, argile-calcaire, caillouteux, exposé sud en côteau et restanques, le tout donnant ce grand vin aux senteurs de sous bois, d’épices et de mûres, capiteux, où s’harmonisent au palais des connotations de cassis, d’humus et de poivre, médaillé d’Argent Paris 2016.
Le Côtes-de-Provence rosé 2015, tout en arômes, est un vin rond, équilibré, qui sent la groseille, les agrumes et la noix, de très jolie teinte, séducteur comme le blanc 2015, où se mêlent des notes d’amande, de poire et de chèvrefeuille, un vin ample, de bouche élégante.

CHÂTEAU DE POURCIEUX Côtes de Provence rosé 2015

Sur une couleur légèrement plus soutenue que certains de ses confrères, Le Château de Pourcieux propose ici une bouteille qui résume tout ce que l’on cherche dans un rosé des Côtes de Provence : une explosion aromatique, mais sans caricature. Cet assemblage de syrah (majoritaire), grenache, cinsault, cabernet sauvignon et rolle donne un vin d’une belle finesse et surtout d’une longeur en bouche assez hors norme. Il sera aussi à l’aise à l’heure de l’apéro qu’au moment de passer à table.